U N b E h A G E N . C O M

Français | English
 
> M. S. (Dresde)
... J'ai l'impression que les désastres du monde ne me touchent plus. Je me sens vaguement concerné par les malheurs des autres, mais je ne ressens plus l'impératif intérieur qui me poussait à aider mon prochain... >>>
> Mme. T. (Sidney)
... Le monde me parait si uniforme et normalisé. Est-ce qu'il reste un endroit où je pourrais trouver quelquechose d'inattendu ?... >>>
> M. A. (Moscou)
 
... Mon père a divorcé et vient d'avoir un enfant avec sa nouvelle femme. J'ai donc un frêre qui a vingt-cinq ans de moins que moi. Je ne supporte pas cette situation... >>>
> M. G. (Paris)
 
... Je me sens très seul. Je n'ai pas d'amis, personne à qui parler. Je reste devant mon ordinateur toute la journée... >>>
> M. R. (Washington)
... Je suis très timide et j'ai l'impression que personne ne s'intéresse à ce que je dis. Quand je rencontre d'autres personnes, j'aimerais pouvoir lire dans leurs pensées, ça me donnerait de l'assurance...>>>
> Mlle R. (Toulouse)
... Lorsque j'étais petite, j'avais deux oiseaux appelés inséparables. Je me souviens encore de mon émotion lorsque l'un des deux est mort. J'imaginais le chagrin de l'autre oiseau et cela décuplait ma peine...>>>
> Mme S. (New York)
... J'aurai quarante ans dans deux jours. Il va bientôt falloir que je fasse des examens préventifs et j'ai peur d'avoir à faire une mammographie. Je crois aussi qu'à partir de vendredi je devrais arrêter de manger du chocolat. Mais alors je développerais un syndrome de manque de chocolat. Aidez-moi ... >>>
> Mme T. (Buenos Aires)
... Mon monde intérieur est peuplé de gens beaux, intelligents , charmants qui ne pensent qu'à l'amour de leur prochain ; dans mes rêves, il fait toujours beau. Nous nous aimons tous et la vie coule comme une rivière cristalline au milieu de collines verdoyantes. Nous passons notre vie à nous promener dans la campagne et quand nous rencontrons quelqu'un, soit nous faisons l'amour, soit nous engageons des conversations passionnantes sur la fin de l'Histoire. Notre unique objectif est la satisfaction des désirs de notre prochain ... >>>
> M B. (Honfleur)
... Je me promène souvent sur le réseau et je remarque des effets de réutilisation pure et simple chez certains de propositions artistiques faites ailleurs... Est-ce grave? ... >>>
> Mme J. (Hong-kong)
... Tous les matins je m'interroge : où va le monde ? qui va là ? où vais-je ? qui suis-je ? et tous les soirs, je me dis : "c'est tout ce que tu as fait !" tu n'es qu'une crotte ! alors je me dis que je ne suis rien et que je n'ai rien à faire. Heureusement, le chat ronronne et apporte la régularité du ron-ron dans la pénombre de la chambre ... >>>
> M L. (Rabat)
... Souvent, je me demande si mes idées proviennent vraiment de moi, ou si je ne me laisse pas trop influencer par les autres. Par exemple, lorsque quelque chose me plait, est-ce que je n'ai pas été influencé par les goûts des autres ? Et lorsque quelque chose m'écoeure, n'est-ce pas pour réagir comme tout le monde ? Finalement je ne trouve pas de repère absolu et j'ai peur de n'avoir aucune personnalité ... >>>
> Mme D. (Paris)
... J'ai souvent l'impression, lorsque j'écoute des conversations au hasard dans la rue, que celles-ci se rapportent toutes plus ou moins à un même sujet, que je n'arrive toutefois pas bien à cerner ... >>>
> M R. (Denver)
... Mon couple bat de l'aile. Depuis longtemps, nous ne sommes plus, ma femme et moi, sur la même longueur d'onde. J'aurais tellement souhaité que notre union soit le reflet d'une harmonie éternelle ... >>>
> Mme Y. (Chambéry)
... Je ne supporte pas mon image dans un miroir. Je suis très complexée par mon physique... Je me demande si les autres me voient comme je me vois : une espèce de patchwork raté ... >>>


Newsletter unBeHagen.com
 
 



) :: (

Honorary Mention at the Prix Ars Electronica 2003 (Net Vision / Net Excellence)







home | gallery | bio | press-book | news | contact | credits